Sevrage tétées nocturnes quand et comment

Sevrage nocturne : quand et comment ?

Vous allaitez et vous vous demandez combien de tétées de nuit sont normales ? Ou comment supprimer progressivement les tétées nocturnes ? Ou quand les tétées nocturnes ne seront plus nécessaires ? Ces questions me sont régulièrement posées. Et avouons-le, les tétées nocturnes peuvent être épuisantes. Surtout lorsque votre congé est terminé, que vous avez repris le travail et que vous n’avez pas eu une bonne nuit de sommeil depuis longtemps.

Pendant ma formation Gentle Sleep Coach, j’ai pu bénéficier des cours très précieux de Brandi Jordan : consultante certifiée en lactation ainsi qu’une spécialiste du sommeil pédiatrique, spécialiste des soins aux nouveau-nés et assistante sociale.

Cet article s’adresse aux bébés allaités exclusivement au sein. Pour le sevrage nocturne du biberon, j’écrirai un autre article.

Pourquoi mon bébé a-t-il besoin de tétées nocturnes ?

Un bébé a besoin de plusieurs tétées nocturnes

Un nouveau-né a besoin de plusieurs tétées par jour pour grandir et se développer. Il n’a qu’un petit estomac et ne peut donc boire que de petites quantités. Il a besoin d’une tétée toutes les 2 ou 3 heures. Si vous allaitez à la demande, cette fréquence peut être encore plus élevée. Ces tétées régulières aident à maintenir le taux normal de glycémie de votre bébé. Votre bébé a également besoin de tétées nocturnes : les tétées nocturnes sont essentielles, car elles leur fournissent les nutriments et l’énergie nécessaires au fonctionnement de leur métabolisme pendant la nuit. C’est important pour la croissance, la santé et le bien-être de votre bébé.

L’allaitement nocturne favorise le rythme jour-nuit

La mélatonine est l’hormone du sommeil. Cette hormone joue un rôle dans le rythme veille-sommeil du corps humain (rythme circadien). Elle rend votre bébé somnolent et l’aide à s’endormir plus rapidement. Le matin, la production de mélatonine diminue, de sorte que votre bébé se réveille. Les nouveau-nés ne produisent pas encore eux-mêmes cette hormone.

Les recherches (1) montrent que le lait maternel contient jusqu’à 5 fois plus de mélatonine la nuit que pendant la journée. Cette mélatonine est transmise par le lait maternel et peut aider les bébés à mieux dormir. En allaitant le soir/la nuit avec du lait maternel directement tiré du sein, les nouveau-nés reçoivent la dose de mélatonine qui peut les aider à mieux dormir et à rester endormis plus longtemps. De cette manière, votre bébé s’habitue naturellement à un bon rythme jour/nuit.

Les tétées nocturnes sont importantes pour les mamans

Les tétées nocturnes jouent un rôle dans l’augmentation de la production de lait. La nuit, le taux de prolactine dans le sang augmente, une hormone responsable de la production de lait. Cela signifie que votre corps produira plus de lait la nuit, ce qui est bénéfique pour la croissance et le développement de votre bébé.

En outre, l’hormone ocytocine est libérée pendant les tétées. Cette hormone est connue sous le nom d' »hormone de l’amour ». Non seulement elle contribue à renforcer le lien entre vous et votre bébé, mais elle peut aussi vous aider à vous rendormir plus rapidement après la tétée.

Combien de fois mon bébé doit-il boire la nuit ?

Alors que les tous petits boivent encore toutes les 2 ou 3 heures, cette fréquence diminue au fur et à mesure que le bébé grandit. Plus il grandit, plus son estomac est grand et donc plus la quantité de lait qu’il peut boire par tétée est importante. Il n’existe pas de réponse unique à la question combien un bébé doit boire.

Cela dépend du bébé, de son poids et de sa courbe de croissance, mais aussi de vos convictions en tant que parent. Alors qu’un parent peut considérer que deux tétées nocturnes sont normales, un autre s’attendra à ce qu’il n’y ait pas de tétées du tout, voire beaucoup plus. Lorsqu’un bébé est en bonne santé et grandit bien, cela signifie généralement qu’il boit suffisamment. En cas de doute, vous pouvez toujours consulter un médecin.

Quand mon bébé peut-il arrêter les tétées nocturnes ?

En principe, à partir de 8 mois environ, les bébés n’ont plus besoin d’être nourris la nuit. Il est important de surveiller attentivement votre bébé et d’être à l’écoute de ses besoins. Commencez seulement quand vous sentez votre bébé est prêt et faites la transition en douceur (cf. ci-dessous « Comment réduire les tétées nocturnes). Certains bébés peuvent également se passer de tétées nocturnes dès l’âge de 4 ou 5 mois.

Bien que chaque bébé soit différent, nous savons qu’il existe des facteurs qui influent sur la capacité à passer la nuit sans tétées nocturnes :

Les principaux facteurs pour entamer le sevrage nocturne sont les suivants :

  • Le bébé est en bonne santé
  • Le bébé a un bon poids et une bonne courbe de croissance
  • Le bébé est suffisamment nourri pendant la journée
  • Le bébé ne dort ni trop ni trop peu pendant la journée
  • Le bébé peut s’endormir seul

Il est important de savoir qu’il est également possible que votre bébé réponde à tous ces critères et qu’il ait encore besoin d’être nourri la nuit.

L’association de sommeil

Il arrive régulièrement qu’un bébé soit nourri la nuit alors qu’il n’en a plus vraiment besoin. Les tétées nocturnes ont alors lieu principalement par habitude. Par exemple, certains bébés ont besoin d’une tétée pour s’endormir. Une association entre le sommeil et la tétée s’est alors développée. Votre bébé a besoin d’une tétée pour s’endormir ou se rendormir lorsqu’il se réveille la nuit. Cela peut perturber le sommeil de votre bébé et le vôtre.

Votre bébé a une association de sommeil indésirable ? Si c’est le cas, Je vous recommande d’envisager une consultation unique. Nous élaborerons un plan de sommeil personnalisé, spécialement adapté à votre situation. Vous pourrez mettre en place ce plan de sommeil immédiatement ce qui aidera votre enfant à mieux dormir !

Comment réduire les tétées nocturnes

Il arrive qu’un bébé commence à faire ses nuits tout seul, sans intervention pour arrêter les tétées nocturnes. Il indique alors qu’il n’a plus besoin des tétées nocturnes. Bien qu’il s’agisse d’une situation idéale, tous les bébés ne font pas leurs nuits tous seuls.

De nombreux bébés aiment être nourris la nuit et ne s’arrêtent pas automatiquement. Il est tout à fait normal que votre bébé arrête de lui-même les tétées nocturnes, mais il n’est pas non plus anormal que vous deviez l’aider à sevrer.

L’important est que vous commenciez à équilibrer vos propres besoins avec ceux de votre enfant. Si vous et votre enfant êtes prêts à sevrer progressivement les tétées nocturnes, vous pouvez utiliser les conseils suivants.

Conseils pour le sevrage nocturne, tout en douceur

  • Créez un bon environnement de sommeil : un bon environnement de sommeil peut contribuer à une meilleure nuit de sommeil pour votre bébé. Veillez à ce que la chambre soit calme et sombre.
  • Gardez une routine quotidien: nourrir – jouer – dormir – nourrir
  • Créez un rythme jour/nuit: Cela signifie qu’il faut faire une différence entre le jour et la nuit (par exemple utilisez une petite veilleuse et limiter l’interaction avec votre bébé lors du nuit).
  • Nourrissez votre bébé plus souvent le jour que la nuit. Cela contribue également à créer un rythme entre le jour et la nuit. Certains bébés ont besoin de moins de tétées pendant la journée parce qu’ils en ont trop la nuit. Le sevrage nocturne progressif peut donc aider les bébés à manger mieux pendant la journée.
  • Introduisez un « dream feed» : Un dream feed consiste à prendre doucement votre bébé de son lit et à lui proposer une tétée sans le (trop) réveiller. Envisagez un « dream feed » juste avant d’aller vous coucher. Cela peut contribuer à apaiser la faim de votre bébé et lui permettre de dormir plus longtemps. Toutefois, cette méthode ne convient pas à tous les bébés.
  • Sevrage nocturne en douceur : ne vous attendez pas à pouvoir arrêter les tétées nocturnes du jour au lendemain. Essayez plutôt d’arrêter de manière progressive.
    • Commencez par retarder la première tétée de nuit et allongez progressivement les intervalles entre les tétées.
    • Réduisez chaque tétée de 1 à 2 minutes toutes les nuits. Une fois que la durée de la tétée est de 2 minutes, continuez ainsi jusqu’à 2 nuits supplémentaires et arrêtez complètement la nuit suivante.
    • Utilisez des méthodes de coaching du sommeil pour toutes les fois où votre bébé se réveille en dehors des heures de tétée.
  • Réconfort : réalisez que tous les bébés pleurent et que ce n’est pas toujours à cause de la faim. Il existe d’autres moyens de réconforter votre bébé que la tétée.

Mon bébé dormira-t-il mieux avec du lait en poudre ?

A tort, de nombreux parents pensent que le passage aux au lait industriel aidera leur bébé à mieux dormir. Mais remplacer le lait maternel par une formule artificielle ou épaissir le lait maternel ne garantit pas que le bébé fasse ses nuits plus vite !

Enfin

Les tétées nocturnes sont un élément essentiel de la vie avec un nouveau-né. Si vous et votre bébé êtes prêts, il est possible de réduire progressivement les tétées nocturnes et de développer ainsi un sommeil plus sain. N’oubliez pas que chaque bébé est différent et que le moment et la méthode de sevrage nocturne varient d’un enfant à l’autre. Avec de l’amour, de la patience et une approche réfléchie, vous allez y arriver.

J’espère que vous pourrez encore profiter des moments privilégiés avec votre bébé, même au milieu de la nuit. La fatigue finira par faire place à un regain d’énergie. Vous garderez probablement de bons souvenirs de ces moments magiques.

 

 

Je suis heureuse de vous aider sur des sujets tels que le sommeil et le sevrage nocturne. Si vous avez des doutes sur l’allaitement de votre bébé ou si vous ressentez des douleurs pendant la tétée, il peut être judicieux de consulter un médecin ou une consultante agréée en lactation.

(1). Katzer D, Pauli L, Mueller A, Reutter H, Reinsberg J, Fimmers R, Bartmann P, Bagci S. Melatonin Concentrations and Antioxidative Capacity of Human Breast Milk According to Gestational Age and the Time of Day. J Hum Lact. 2016 Nov;32(4):NP105-NP110. doi: 10.1177/0890334415625217. Epub 2016 Jul 10. PMID: 27121237.

Souhaitez-vous plus de conseils et astuces utiles sur le sommeil de votre enfant ? Inscrivez-vous à la Newsletter !

Article précédent
Le sommeil de votre aîné après l’arrivée d’un petit frère ou sœur
Article suivant
Poussée dentaire et sommeil
cauchemars
Conseils et astuces

Cauchemars

Soudain, au petit matin, vous entendez votre enfant crier ou hurler très fort. Vous vous précipitez vers lui et constatez…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer