Quand passer de 2 à 1 sieste ?

Quand et comment passer de 2 à 1 sieste ?

Conseils et astuces

Vous avez probablement remarqué que les choses ne vont plus si bien dernièrement. Les siestes sont plus courtes, l’endormissement est plus difficile et le tout est désordonné. Un jour ça marche, le lendemain non. Est-ce le bon moment pour passer de 2 à 1 sieste ?

Je constate que de nombreux parents font la transition trop tôt, souvent même vers le premier anniversaire. C’est une erreur courante. Dans ce blog, j’explique comment savoir quand votre enfant est prêt pour 1 seule sieste et comment vous pouvez l’accompagner dans cette transition. C’est un moment important. Tant dans le développement physique que mental de votre enfant.

Le bon moment pour passer de 2 à 1 sieste unique

Entre 15 et 18 mois, votre enfant montrera des signes qu’il a besoin de moins de sommeil. Cela peut arriver plus tôt (vers 14 mois), mais cela est rare. Cela peut arriver un peu plus tard et c’est parfaitement normal. Il est important de retenir qu’il s’agit de moyennes. Alors regardez bien votre enfant, parce que VOUS savez le mieux ce dont qu’il a besoin.

A un moment donné, au cours de cette période, vous remarquerez qu’une sieste est tout simplement insuffisante et 2 siestes trop. Le résultat ? Un enfant qui peut être trop fatigué, a du mal à s’endormir ou ne se sent tout simplement pas bien. Dans le meilleur des cas, cette transition prendra environ 2 à 4 semaines, mais ne soyez pas surpris(e) si cela prend plus de temps. C’est une phase difficile pour votre enfant ainsi que pour vous en tant que parent !

Attention à ne pas faire la transition trop tôt. De nombreux enfants ont alors des temps d’éveil trop longs entre les heures de sommeil. Votre enfant aura alors de fortes chances d’être plus agité la nuit et de se réveiller trop tôt le matin.

Comment savoir si votre petit a vraiment besoin de moins de sommeil ?

Il y a un certain nombre de signes qui vous montre que votre enfant est prêt pour la transition vers 1 sieste :

  • Votre enfant dort pendant 10 à 11 heures d’affilée la nuit (ininterrompues)
  • Il lui faut de plus en plus de temps pour s’endormir pour la sieste du matin
  • La sieste du matin est très courte
  • Votre enfant dort bien le matin, mais ne veut pas dormir l’après-midi

Retenez simplement que si votre enfant dort toute la nuit de manière ininterrompue et que ses siestes sont « désordonnées », c’est que son rythme de sommeil peut avoir soudainement changé. Portez une attention particulière aux changements dans la sieste du matin. Il peut mettre plus de temps à s’endormir et/ou refuser sa sieste de l’après-midi une fois qu’il dort longtemps le matin – ce qui peut rendre votre enfant très fatigué le soir au coucher. Ou au contraire, il est aussi possible que votre enfant se réveille de plus en plus tôt lors de la sieste du matin.

Le fait que votre petit ne veuille pas faire de sieste l’après-midi pendant 1 ou 2 jours ne signifie pas qu’il est prêt pour 1 sieste. Il pourrait simplement avoir un jour « perturbé ». Attendez environ deux semaines, jusqu’à ce que le changement de ses habitudes de sommeil se confirme.

Vous ne savez pas si votre enfant dort suffisamment ? Gardez temporairement un journal de sommeil. Vous saurez alors à coup sûr si c’est le bon moment. Après tout, mesurer, c’est savoir !

Ne vous précipitez pas

Un enfant de 14-18 mois a encore besoin d’environ 13,5 à 15 heures de sommeil par jour. 13 heures est la limite inférieure autour d’un âge de 18 mois. Ces chiffres sont des moyennes, il se peut donc très bien que votre petit ait besoin d’un peu plus ou d’un peu moins. Souvent, vous savez déjà très bien si vous avez affaire à un gros dormeur ou non.

Notre travail en tant que parent est de rendre la transition de 2 à 1 sieste aussi douce que possible. Aidez votre enfant à traverser cette phase difficile, car l’enfant peut ressentir un peu plus d’agitation, être plus collant ou affectueux. Si vous reconnaissez votre enfant dans les signes ci-dessus et que votre intuition vous dit que votre enfant est prêt pour la transition vers 1 sieste, vous pouvez expérimenter cela. Mais ne vous précipitez pas.

Sachez que si la transition est faîte trop tôt, cela peut entraîner une fatigue excessive de votre enfant. Cela peut aussi induire des siestes trop courtes et/ou (pire encore) il peut se réveiller plusieurs fois dans la nuit. Gardez un œil sur votre enfant et soyez attentif(ve) à ses signes de fatigue. Mon conseil est de garder les deux siestes le plus longtemps possible.

Comment gérer la transition de 2 à 1 sieste ?

Alors comment passer de 2 à 1 sieste ? Voici 7 conseils pour vous aider :

  1. Avancez lentement l’heure de la sieste du matin. Faites-le à des intervalles d’environ 20-30 minutes tous les 2 à 3 jours. L’objectif final est que la sieste commence vers 12h30 ou 13h00. Ce sera alors l’unique sieste de la journée (environ 5,5 heures après le réveil de votre enfant). Veuillez prendre 7 à 10 jours pour cela. N’allez pas trop vite, le corps de votre enfant a besoin de temps pour s’habituer.
  2. La sieste à la fin de la transition doit durer environ 2h15 à 2h30. Si votre enfant se réveille après une heure (pendant ou après la transition) et qu’il est toujours fatigué, aidez-le à se rendormir. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez temporairement utiliser une « Sieste Bonus » : une courte sieste dans la poussette ou dans la voiture par exemple, pour remplir le réservoir de sommeil et éviter une fatigue excessive.
  3. Ne laissez pas dormir votre enfant après 16h00 ou 16h30 afin de ne pas perturber son heure de coucher.
  4. Pendant la transition, couchez votre enfant environ 30 minutes plus tôt le soir pour éviter une fatigue excessive (environ 4,5 à 5 heures après la fin de la sieste). Prenez le temps pour une routine du soir agréable et efficace.
  5. Soyez ouvert(e) à des journées occasionnelles avec deux siestes (une petite sieste supplémentaire le matin qui dure environ 45 minutes).
  6. Si votre enfant dort bien le matin, mais que la sieste de l’après-midi est plus difficile, essayez de raccourcir la sieste du matin.
  7. Ne démarrez la transition que si votre enfant dort bien la nuit ! Si ce n’est pas le cas, travaillez d’abord à améliorer son sommeil nocturne avant de vous attaquer aux siestes.

 

Remarquez-vous beaucoup de signes de fatigue ? Le sommeil de votre enfant est plus léger ? Les siestes plus courtes ? Il a des réveils nocturnes fréquents ou il est de mauvaise humeur ? Allez plus doucement. Vous allez peut-être trop vite. Dans ce cas, il vaut mieux garder les 2 siestes et réessayer la transition plus tard.

Besoin d’aide ?

Vous avez des questions ou des doutes après avoir lu ce blog ? Une consultation unique peut être une solution pour vous. Je vous aiderai à analyser le rythme de votre enfant et je vous donnerai des astuces pour que la transition de 2 à 1 sieste se fasse tout en douceur.

 

Souhaitez-vous plus de conseils et astuces utiles sur le sommeil de votre enfant ? Inscrivez-vous à la Newsletter !

Article précédent
10 conseils pour une routine du soir qui aidera votre enfant à mieux dormir
Article suivant
Quand et comment passer au lit de grand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu