arrêter la tétine sucette

Quand et comment arrêter la tétine ?

Une tétine ou sucette peut être un bon outil de bien-être et réconfort pour votre bébé ou votre enfant en bas âge. C’est un outil courant pour les nouveau-nés et les bébés avec un fort besoin de succion. Pourtant, un jour, votre bébé devra arrêter la tétine. Mais quel est le meilleur moment pour le sevrage de la tétine ? Et comment s’y prendre ? Dans ce blog, je vous donne toutes les clés pour arrêter la tétine.

Les avantages de la tétine

Pour les nouveau-nés, la sucette est un excellent moyen de satisfaire leurs besoins de succion. Les nourrissons ont de grands besoins de succion et la tétine est une aubaine pour de nombreux parents. Vous pouvez la donner à votre bébé entre les tétées.

Au bout d’un an environ, le besoin de succion s’est estompé et la tétine joue un rôle différent. Votre enfant en retire un sentiment de sécurité et de réconfort. De nombreux enfants utilisent également la tétine pour se calmer et s’endormir. La succion d’une tétine peut faire baisser le rythme cardiaque, la tension artérielle et le stress. De nombreux bébés se détendent en suçant une tétine et peuvent s’endormir confortablement grâce à elle.

De plus, la sucette est connue pour réduire le risque de mort subite du nourrisson.

Pourquoi arrêter la tétine ?

Bien que la sucette présente plusieurs avantages, elle peut aussi, à un moment donné, causer des problèmes de sommeil à votre bébé. Par exemple, si votre bébé a besoin de la tétine pour s’endormir, mais qu’il ne peut pas encore l’attraper lui-même.

Cela signifie que vous devez lui donner la tétine à chaque fois, même au milieu de la nuit. Dans ce cas, il peut être envisagé d’abandonner progressivement la tétine.

C’est seulement vers les 8 mois, que votre bébé peut essayer de prendre lui-même la tétine et de la mettre dans sa bouche (cf. Conseils pour apprendre à votre bébé à (re)prendre sa propre tétine).

L’avis des dentistes à propos des tétines

Lorsque votre enfant est plus grand, la tétine peut avoir des effets néfastes et il est temps de l’arrêter. La plupart des dentistes et des orthodontistes recommandent de réduire l’utilisation de la tétine autour du premier anniversaire et de l’arrêter complètement vers l’âge de 2 ou 3 ans. Avant cela, les effets sont encore minimes. À l’âge de 2 ou 3 ans, la tétine peut avoir un effet néfaste sur la forme/position de la mâchoire et sur le positionnement de la langue/la déglutition. Lorsque votre enfant utilise une tétine, la bouche est ouverte plus souvent, et la langue se trouve plus à l’avant de la bouche. L’habitude d’ouvrir la bouche peut entraîner une respiration buccale plus importante, ce qui peut avoir un impact sur les rhumes et les problèmes d’oreille (otites).

L’important est d’arrêter la tétine avant que les dents définitives ne soient formées (donc avant 3 ans environ).

Par ailleurs, une tétine peut affecter le développement de la parole.

Il convient toutefois d’ajouter que les dentistes ont des avis très divergents. Certains recommandent d’arrêter avant l’âge d’un an, tandis que d’autres ne voient pas d’effets néfastes avant l’âge de 4 ans. En cas de doute, vous pouvez toujours demander conseil à votre dentiste.

Quand arrêter la tétine ?

L’âge le plus facile pour le sevrage de la sucette se situe entre 3 et 8 mois. Avant 3 mois, le bébé a encore un besoin de succion trop important. Et après 8 mois, un bébé commence à s’attacher émotionnellement à la tétine. Combiné à l’anxiété de séparation/peur d’abandon (pic vers 1 an), ce n’est plus un moment favorable pour arrêter la tétine.

Il faudra ensuite attendre l’âge de 2,5 ans ou plus (de préférence avant 3 ans) pour arrêter la sucette. À partir de cet âge, la plupart des enfants sont cognitivement plus aptes à comprendre pourquoi vous arrêter la tétine. Vous pouvez alors mieux expliquer l’arrêt de la tétine et le préparer à l’avance.

Bien sûr, vous pouvez aussi arrêter la tétine à un autre moment. Par exemple, si vous devez rendre la tétine à votre bébé plusieurs fois par nuit ou si vous estimez, en tant que parent, que c’est le bon moment.

Conseils pour apprendre à votre bébé à (re)prendre sa propre tétine

Votre enfant a environ 8 mois ? Vous ne voulez pas arrêter la tétine, mais vous devez sans cesse sortir de votre lit pour la rendre ? Essayez alors les conseils suivants pour apprendre à votre enfant à prendre la tétine en autonomie.

  1. Prenez la tétine et mettez-la dans la main de votre bébé. Ensemble, portez la tétine à la bouche de votre enfant. En tant que parent, évitez de mettre constamment la tétine directement dans la bouche de votre enfant.
  2. L’étape 1 se déroule bien ? Alors, aidez un peu moins et mettez la tétine dans la main de votre enfant. Laissez votre enfant porter lui-même la tétine à sa bouche.
  3. L’étape 2 se déroule bien ? Mettez alors la tétine à la portée de votre enfant pour qu’il puisse l’atteindre et la remettre en place. Si nécessaire, vous pouvez montrer la tétine du doigt pour encourager votre enfant à l’attraper lui-même. C’est la dernière étape et vous pouvez supposer que votre enfant peut maintenant le faire lui-même.
  4. Laissez à disposition plusieurs tétines dans le lit de votre enfant, afin d’augmenter la chance qu’il puisse en retrouver tout-seul. Il existe même des tétines phosphorescentes ! 😉

Comment arrêter la tétine ?

Tout d’abord, il est important que VOUS soyez prêt(e) ! Je vous donne ci-dessous quelques conseils et idées pour vous aider. Mais surtout, choisissez ce qui vous convient, à vous et à votre enfant, et adaptez les choses si nécessaire.

Conseils pour le sevrage de la tétine vers 3-8 mois :

  1. Limitez l’utilisation de la tétine à la nuit et aux siestes.
  2. Lorsque vous mettez votre bébé au lit et qu’il est presque endormi, retirez lentement la tétine, juste avant qu’il ne s’endorme.
  3. Si ses yeux s’ouvrent, remettez la tétine en place et réessayez dans quelques minutes. Vous pouvez également procéder de la même manière lorsque le bébé est dans son berceau ou landau et qu’il est presque endormi. Continuez ainsi pendant une semaine environ, c’est en forgeant qu’on devient forgeron !
  4. Vous pouvez ensuite arrêter progressivement la tétine pour les siestes. Commencez par la sieste du matin (qui est souvent la sieste la plus facile).
  5. Proposez à votre bébé une alternative, par exemple un doudou.
  6. Vous pouvez aussi choisir d’arrêter d’un seul coup (on appelle cette technique le « cold turkey»). C’est souvent le moyen le plus rapide, mais il peut provoquer davantage de larmes. Réconfortez votre bébé dans ce cas ! Mais essayez d’éviter de créer des associations de sommeil indésirables. (Par exemple, éviter de bercer votre bébé pour qu’il s’endorme).

Conseils pour le sevrage de la tétine vers l’âge de 2,5 ans :

  1. Choisissez le bon moment. Un déménagement ou la naissance d’un frère ou d’une sœur n’est probablement pas un bon moment. Si nécessaire, commencez pendant des vacances où vous restez chez vous. Il pourra ainsi s’habituer tranquillement à la maison avant de retourner à la crèche ou à la nounou.
  2. Vous avez décidé qu’il était temps d’arrêter la tétine ? Préparez votre enfant psychologiquement pendant 1 ou 2 semaines. Vous pouvez lui dire plusieurs fois par jour que vous allez bientôt arrêter la sucette.
  3. Parlez avec confiance. Vous êtes persuadé(e) que votre enfant peut y arriver ! Dites-lui qu’il est déjà si grand et que vous êtes fier de lui.
  4. En attendant, n’utilisez la tétine que pour dormir. Il ne faut plus l’utiliser les moments de réconfort par exemple. . Proposez-lui une alternative à ces moments : donnez-lui une peluche, laissez-le sur vos genoux, chantez-lui une chanson ou distrayez-le avec une activité.
  5. Vous sentez le moment venu pour la première nuit sans tétine ? Restez fidèle à votre routine du soir. Ensuite, c’est une question de persévérance… Réconfortez votre enfant, mais restez clair. Évitez de créer des associations de sommeil indésirables.
  6. Assurez-vous que TOUTES les tétines sont sorties de la maison dès que vous commencez. Coupez-les, jetez-les. Cela vous aidera à rester fort(e) sans risque de céder.
  7. TENEZ BON !!! Il se peut que votre enfant mette 1 à 2 heures de plus à s’endormir, mais souvent les choses s’améliorent rapidement après quelques nuits. Après 1,5 à 2 semaines, dormir sans tétine est devenu une habitude. (En bas du blog je vous partage mes expériences personnelles positives).
  8. Certains parents utilisent une histoire imaginaire. Par exemple, vous pouvez demander à votre enfant d’envoyer sa tétine par la poste à un bébé qui en a besoin, ou de donner la tétine au Père Noël en échange d’un cadeau.
  9. Certains enfants bénéficient d’un système de récompense. Par exemple, un autocollant après chaque nuit sans tétine. 10 autocollants ? C’est le moment pour un petit cadeau ou une activité ludique !

Comment s’est passé le sevrage de la sucette pour mes enfants ?

Je peux très bien imaginer que pour vous, en tant que parent, l’arrêt de la tétine puisse faire peur. J’avais moi-même un peu d’appréhension. Avec mes deux enfants, cela s’est très bien passé, et je suis heureuse de partager mes expériences positives avec vous. Tout simplement pour montrer que ce n’est pas forcément très difficile. Et j’espère que vous en tirerez un peu de courage.

Est-ce que c’est plus difficile pour vous ? Chaque enfant est unique et il est tout à fait normal que certains trouvent cela plus difficile que d’autres. Tenez bon ! Restez cohérent(e) et votre enfant finira par s’habituer à la vie sans la tétine. 😉

Ma fille a arrêté la tétine vers 1 an et 3 mois

Ma fille Mia n’utilisait sa tétine que pour dormir. Quand elle a eu 1 an et 3 mois, le premier confinement a commencé en France et j’ai pensé que c’était le moment idéal pour arrêter. Après tout, elle était à la maison tous les jours (crèche fermée), nous avions une période de calme et je me sentais prête. Nous avons arrêté du jour au lendemain. La première nuit, elle a pleuré pendant 20 minutes, et je l’ai réconfortée régulièrement. Elle a ensuite dormi toute la nuit. Le lendemain, avant la sieste, elle n’a pleuré que 10 minutes. 50% d’amélioration ! Le deuxième jour et les jours suivants, elle s’est endormie sans pleurer et était déjà habituée à dormir sans tétine.

Mon fils a arrêté la tétine vers 2 ans et 4 mois

Mon fils Edo était un peu plus attaché à sa tétine. Il l’utilisait dans son lit, dans la voiture et lorsqu’il était très en colère ou très triste. Quand il a eu 2 ans et 4 mois, j’ai trouvé le « moment idéal » pour arrêter. La crèche était fermée pendant une semaine et nous n’avions rien de prévu pendant cette semaine de vacances. Je souhaitais éviter d’arrêter pendant un voyage ou pendant que nous avions des invités chez nous. C’était donc une semaine tranquille qui s’annonçait. J’étais moi-même très nerveuse à l’idée d’arrêter… Pendant une semaine, j’ai expliqué à Edo que nous allions bientôt arrêter la sucette.

Vendredi soir, le moment était venu. Avec mon fils, nous avons jeté toutes les tétines et j’ai simplement mis mon fils au lit le soir, après notre routine habituelle (toilettes, dents, histoires). Une fois au lit, il a immédiatement cherché sa tétine et je lui ai expliqué calmement que nous arrêtions cela maintenant. Edo a pleuré pendant 10 minutes, je l’ai réconforté et il s’est finalement endormi tout seul. Il s’est réveillé à 22 heures et a de nouveau pleuré pendant 20 minutes. Il était inconsolable, un moment très dur pour moi aussi. J’ai été tentée de le prendre dans mon lit, mais je ne voulais pas créer une association de sommeil indésirable. Je l’ai donc réconforté dans sa propre chambre. Après ces 20 min, il s’est rendormi et a fait sa nuit sans autre réveil.

Et les jours suivants… ? Il s’est endormi paisiblement sans pleurer ! De temps en temps, il demandait sa tétine par habitude, mais il s’est vite rendu compte qu’il ne l’avait plus.

Cela s’est donc très bien passé ! Bien sûr, cela dépend de chaque enfant. Mais la période choisie, la préparation et le fait que j’avais de toute façon supprimé toutes les tétines de la maison ont grandement facilité le servage de la tétine.

 

Votre bébé ne fait pas encore ses nuits ?

Alors réservez un appel vidéo avec moi, consultante en sommeil certifié et fondatrice de Tous au Dodo !

Souhaitez-vous plus de conseils et astuces utiles sur le sommeil de votre enfant ? Inscrivez-vous à la Newsletter !

Article précédent
Poussée dentaire et sommeil
Article suivant
Cauchemars
cauchemars
Conseils et astuces

Cauchemars

Soudain, au petit matin, vous entendez votre enfant crier ou hurler très fort. Vous vous précipitez vers lui et constatez…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer