Le sommeil de votre enfant en vacances

Le sommeil de votre enfant pendant les vacances

C’est les vacances ! Que vous restiez dans votre pays ou que vous partiez à l’étranger, en tant que parent d’un jeune enfant, partir en vacances et gérer le sommeil de votre enfant dans un environnement différent peut être un véritable défi. Mais avec la bonne attitude et un peu de préparation, vous constaterez que vos vacances d’été – avec toute l’agitation et les activités associées (nager, jouer, courir et les nombreuses autres activités en plein air) – peuvent en fait aider votre enfant à mieux dormir !

Dans cet article, je vous donne des conseils et astuces sur le sommeil de votre enfant pendant les vacances.

1. Commencez les vacances reposé(e)s

Les enfants bien reposés s’adaptent mieux aux changements pendant le voyage. Les jours avant le départ sont souvent mouvementés : faire les courses de dernière minute, préparer les valises, etc. La routine quotidienne de votre enfant n’est peut-être pas en haut de votre liste. Cependant, il est important de s’y tenir et de s’assurer que votre enfant dorme suffisamment avant le départ.

2. Gardez la même heure de coucher que d’habitude

Un rythme prévisible permet à votre enfant de s’endormir plus facilement. Il semble logique de penser que plus votre enfant se couchera tard, plus il se réveillera tard. Malheureusement, cela ne fonctionne pas ainsi, bien au contraire. Car se coucher trop tard (et/ou trop peu de sommeil pendant la journée) augmente le risque de nuits plus difficiles et de réveils plus matinaux.

3. N’oubliez pas les siestes

Le sommeil de votre enfant pendant les vacances est très important. Tout comme le sommeil nocturne, il est également conseillé de continuer les siestes pendant la journée. Essayez donc de faire attention aux horaires des siestes lorsque vous planifiez la journée. Programmez de préférence une sieste régulière au lit. Même un enfant un peu plus grand et qui ne dort plus l’après-midi peut avoir besoin d’un moment de calme l’après-midi, surtout en vacances.

Si votre enfant n’a pas la possibilité de dormir dans son lit pendant la journée, utilisez un porte-bébé ou une poussette. Si votre enfant n’en a pas envie, prendre la voiture et explorer la région est probablement une solution. Dormir en poussette ou voiture est toujours mieux que de ne pas dormir.

4. Évitez la lumière à l’approche du sommeil

Il est préférable que votre enfant ne soit plus dans un environnement trop lumineux (soleil, lumière artificielle) 30 à 60 minutes avant le début de la sieste/la nuit. Trop de soleil empêche le corps de produire la mélatonine (hormone du sommeil), ce qui rend l’endormissement très difficile. L’obscurité aide votre enfant à devenir calme et somnolent. Avant la sieste/l’heure du coucher, votre enfant peut jouer ou bien vous pouvez lire ensemble dans une pièce plus sombre. Il est important que l’activité soit calme.

5. Gardez la même routine du soir

Garder la même routine du soir qu’à la maison aide votre enfant à s’endormir plus facilement dans un environnement différent. Les vacances sont sources de nombreuses sollicitations et nouveautés à traiter par votre enfant. Le lieu du couchage est différent, il peut y avoir des odeurs et des bruits nouveaux. Attendez-vous donc à ce que la routine du coucher prenne un peu plus de temps qu’à la maison. Prenez le temps pour une histoire supplémentaire et donnez encore plus de câlins et de bisous. Vous voulez que votre enfant se sente en sécurité et s’endorme détendu.

Nommez aussi les évènements qui se passent différemment qu’à la maison. Peut-être que votre enfant sera dans votre chambre pendant les vacances. Alors, expliquez cela à votre enfant : « Pendant les vacances, nous dormons ensemble dans une chambre. Quand nous rentrerons à la maison, tout le monde aura à nouveau sa propre chambre. »

6. Créez assez d’obscurité

Comme mentionné précédemment, l’obscurité provoque la production de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Toutes les maisons de vacances ne sont pas équipées de bons rideaux occultants ou de stores. Par conséquent, emportez toujours avec vous un rouleau de sacs poubelles noirs et du ruban adhésif. Avec cela, vous pourrez facilement couvrir toutes les fenêtres de votre lieu de vacances. Ça ne coûte presque rien et c’est super efficace !

Une autre option : SnoozeShade

7. Apportez des affaires de confiance

Apportez de chez vous autant d’équipements de couchage que possible. Bien sûr le doudou et les livres préférés. Mais pensez aussi à la literie (draps) et à la boîte à musique. Une petite veilleuse peut être utile pour s’orienter pendant la nuit.

8. S’habituer au lit parapluie et au lieu de sommeil

Si possible, il est préférable d’apporter votre propre lit parapluie. Votre enfant n’a jamais dormi dedans ? Alors posez le lit à la maison pendant un moment. Expliquez à votre enfant qu’il s’agit de son lit de vacances. Peut-être qu’il veut le tester pendant quelques nuits.

Êtes-vous arrivé(e)s sur votre lieu de vacances ? Montrez à votre enfant où il dormira. Posez ses affaires et faites-en un endroit confortable et sûr pour dormir. Il peut être utile de jouer autour du lit avec votre enfant pendant un certain temps. De cette façon, vous créez une association positive avec le lieu de sommeil. Tant que vous jouez dans la lumière et que votre enfant dort dans le noir, il n’y a pas de risque que votre enfant ne considère la chambre que comme un lieu de jeu et non de sommeil.

9. Profitez-en !

Mon conseil le plus important ? Détendez-vous et ne vous inquiétez pas trop pour le sommeil de votre enfant pendant les vacances. Plus vous êtes détendu(e), plus votre enfant le sera également. Tant que vous ne vous écartez pas trop du rythme quotidien normal, tout ira bien. Profitez du temps avec votre famille. Votre enfant joue avec ses amis de vacances, s’amuse dans la piscine ou joue avec un seau et une pelle à la plage. Les vacances, c’est le moment de créer de beaux souvenirs ensemble !

Et si cela se passe différemment ?

Il arrivera probablement que le rythme de sommeil de votre enfant soit confus et que vous ne puissiez pas utiliser les conseils ci-dessus. Dans ce cas, acceptez simplement la situation. Ne vous fâchez pas contre votre enfant quand il se réveille la nuit ou tôt le matin, ou s’il est de mauvaise humeur le lendemain. Votre enfant ne peut rien y faire ! Après tout, votre enfant n’a pas fait le choix d’un nouveau rythme ou nouvel environnement. Après cette journée, reprenez simplement le rythme dès que possible et vous remarquerez que tout redeviendra rapidement comme avant.

Une fois rentré(e) chez vous, votre priorité est de revenir à la normale au plus vite possible. Prévoyez environ deux jours tranquilles afin que les siestes et l’heure du coucher soient rétablies.

 

Bien sûr, ces conseils pour mieux dormir en vacances ne résoudront pas les problèmes de sommeil qui pouvaient déjà préexister. Si votre enfant est régulièrement un mauvais dormeur et que ces conseils pour mieux dormir ne suffisent pas cet été, n’hésitez pas à me contacter. Ensemble, nous analyserons ce qui est le mieux pour votre enfant et regarderons comment il peut redevenir un bon dormeur.

Article précédent
Quand et comment passer au lit de grand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu